Surplombant presque toutes les têtes à la plage le chapeau de paille est un incontournable de l’été, du soleil, des vacances ;

mais saviez-vous que la matière première de ce chapeau tant prisé est aussi un isolant naturel ?

La paille est de plus en plus utilisée pour isoler naturellement nos maisons parce qu’elle présente beaucoup d’avantages de par son coût sa résistance, mais surtout de par son aspect écologique.

Ce dernier élément n’est pas des moindres surtout dans notre monde dominé par les débats autour des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement.

  1. Les avantages et coûts de l’isolation à la paille

La paille est un isolant naturel, écologique, biodégradable et respectueux de l’environnement.

C’est aussi une ressource durable, très accessible surtout en milieu rural, facile à poser avec un bon rapport qualité prix.

Tous ces avantages font de la paille un isolant très prisé et elle est facile à manier.

En sus des avantages que présente la paille c’est un matériau à faible coût ce qui peut considérablement baisser le prix de vos travaux de rénovation ou de construction.  Votre porte monnaie ne  souffrira guère surtout si vous avez des contacts dans le milieu rural. Elle est 2 à 3 fois plus abordable que les autres matériaux d’isolation naturelle en plus d’être très accessible. Il faudra juste par mesure de sécurité ajouter à son prix celui du parement coupe -feu afin d’éviter qu’elle ne prenne vite feu en cas d’incendie surtout.

À noter également que pour financer votre isolation naturelle avec de la paille les subventions , crédits d’impôts isolation, les éco-prêts, etc. vous seront d’une grande utilité, car ils vous permettront d’augmenter votre confort de vie sans vous ruiner.

Donc tous ces avantages liés à la paille montrent à plus d’un titre que c’est un  isolant naturelle très attrayant, mais qui peut avoir aussi quelques limites .

  1. Résistance et techniques de l’isolation à la paille

La paille est un isolant qui est très résistant et en plus de cela son cycle de vie n’altère en rien l’environnement parce qu’elle est recyclable. De plus c’est un isolant reconnu par la réglementation thermique de 2012 pour les logements neufs lequel règlement s’impose aux professionnels qui utilisent les isolants thermiques.

Cependant, la résistance thermique de la paille est nettement inférieure à celle des autres isolants naturels d’où l’importance d’ajouter à chaque fois une couche de plus pour augmenter sa résistance.

De plus elle n’est pas résistante face à l’humidité et ne doit pas être exposée à une humidité courante au risque qu’elle pourrisse et perde ses vertus thermiques. Elle attire aussi beaucoup les rongeurs.

Enfin en cas d’incendie pour éviter un embrasement rapide de la paille, la combinaison avec le parement coupe-feu devient essentielle afin de limiter les gaz toxiques.

La paille s’utilise comme isolant pour les murs, la toiture, et le sol.

On peut alors utiliser la botte de paille ou de la paille en vrac qu’on mélange souvent avec du béton ou de la paille en bloc.

Pour les murs elle est plus couramment utilisée comme isolant naturelle extérieure pour la rénovation mais pas forcément en panneau naturel isolant. Les bottes sont placées dans une ossature en bois ou fixée avec de la terre puis recouvertes d’un enduit de protection.

Pour la toiture, la paille est bien répartie entre les éléments de la charpente et pour le sol elle est répandue sur l’ensemble du sol en quantité suffisante afin d’assurer sa robustesse.

Pour terminer retenons que la paille est un isolant naturelle qui contribue aussi à la préservation des ressources afin de mieux protéger l’environnement d’où son importance dans l’isolation naturelle de vos maisons.

Leave a Comment